Jean-Luc Guionnet & Jean-Philippe Gross


Est-ce que Jean-LucGuionnet et Jean-Philippe Gross ont déjà collaboré ensemble au sein d’un groupe ? en duo ? et est-ce qu’ils ont prévu de continuer à jouer ensemble ? je ne sais pas, mais la première publication de leur duo nommé Angle donne bien envie d’en entendre plus.
                                                 
Premier Angle est la troisième publication du (jeune) label Nueni, et c’est une publication recommandée à mon avis. Guionnet et Gross ont composé une pièce (à distance ?) qu’il ont réalisé à Bruxelles en 2013, à Q-02. Le premier est au saxophone alto, et le second au synthétiseur analogique et à l’électronique semble-t-il. Parfois, le saxophone semble également branché sur les machines, à moins que Guionnet utilise des pédales d’effets, ce qui m’étonnerait un peu mais pourquoi pas ? Mais passons les détails techniques et pas si importants, et parlons de la musique un peu.

Premier angle est une pièce d’une durée moyenne de 27 minutes, ce qui est assez long pour une pièce musicale, et plutôt court pour un disque. Mais c’est une durée parfaite pour proposer quelque chose de fort sans lasser. Et c’est ce qui est proposé justement. Ce n’est pas fort au niveau du volume, non, mais la pièce proposée par ce duo a quelque chose de renversant. Et le fait qu’elle soit composée n’y est pas pour rien je pense. En effet, ce qui est fort, c’est que le duo joue de manière très précise. La pièce est divisée en plusieurs blocs de temps qui sont très clairement délimités, et dans chaque bloc, le duo utilise certains modes de jeux, certaines dynamiques, certaines textures, qui vont des notes continues au bruit blanc fortement filtré, des slaps aux sinusoïdes, etc. Des sons et des techniques que nous connaissons bien, mais qui sont structurés ici de manière à leur donner corps. Malgré toute sa simplicité et sa banalité parfois, chaque son, dans cette pièce, a un sens. Chaque son est au service de la forme, de la composition, le duo joue de telle manière pour créer une forme de tension, une forme d’apaisement, pour s’opposer ou se soutenir, mais le choix n’est jamais hasardeux et gratuit.

Angle joue avec des sons et un matériel sonore qui pourraient paraître redondant, un matériel qui au sein d’une improvisation aurait pu être ennuyeux, mais les idées musicales contenues dans la forme et la composition confèrent une intensité et une force étonnantes à chacun des sons utilisés. La matière sonore est franchement enrichie et renforcée par la forme qui lui est donnée ici, une forme précise et claire qui souligne les formes, les couleurs et les sensations propres à chaque son.

ANGLE – Premier Angle (CD, Nueni, 2014) : lien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire