Joke Lanz - Live at Thee Elephant

Publié il y a tout juste cinq mois (en mai 2014) sur Attenuation Circuit en seulement vingt exemplaires, le Live at Thee Elephant de Joke Lanz (alias Sudden Infant) est déjà épuisé, mais il reste encore la possibilité du bandcamp pour ceux qui n'ont pas eu le temps de se procurer la version CDR (illustrée par une peinture de Joke Lanz lui-même!).

Enregistré en mars 2014 en Allemagne, ce live est conçu à partir d'enregistreurs cassettes et de pédales d'effets. Un set-up simple, pour une musique simple, mais unique. Joke Lanz construit des beats saturés et réverbérés avec du larsen durant près d'une demi-heure. Il s'agit d'une seule pièce continue, qui est structurée mais qui a l'air assez spontanée en même temps. Joke Lanz construit sa performance autour de sonorités indus et power electronics. Des beats gras et lourds, des larsens métalliques, quelques cris par moments, tous les ingrédients sont là pour faire un tube PE. Mais ce n'est pas tout à fait ça non plus. Joke Lanz ne veut pas faire un tube, mais semble plutôt vouloir exploiter les effets psychoacoustiques du son : la saturation, les basses, la surcharge, les sons corrosifs, etc. Il exploite les effets mentaux de ces matériaux sonores et propose ainsi une suite continue de paysages à l'image de la peinture qui orne la pochette. Des portraits durs, hachés, fracturés, et directs.

Une superbe performance qui allie les subtilités des recherches psychoacoustiques à la puissance du noise et de l'indus les plus radicaux. Joke Lanz propose ici une performance extrême, sombre, intense (en émotions), simple mais qui sait où aller, et qui y va sans se retourner. C'est brut, puissant, direct, et très bon.

JOKE LANZ - Live at Thee Elephant (CDR/téléchargement, Attenuation Circuit, 2014) : lien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire