another timbre (suite)

Barry Chabala/Bonnie Jones/Louisa Martin/Tisha Mukarji/Toshimaru Nakamura/Gabriel Paiuk - unbalanced in (unbalanced out) (Another Timbre, 2012)

unbalanced in (unbalanced out) est un projet à distance qui a tout d'abord été mis en place par Barry Chabala. Il s'agit au départ d'une pièce d'environ cinquante minutes, sans règle préétablie. Barry a demandé à cinq musiciens à travers le monde d'enregistrer l'un après l'autre une contribution de 20 minutes au maximum. Tout commence avec un solo électronique, et après une année de collaboration, Barry a conclu ce sextet. Parmi les musiciens présents, on trouve donc Barry Chabala (guitare), Bonnie Jones (électronique), Louisa Martin (ordinateur), Tisha Mukarji (piano), Toshimaru Nakamura (table de mixage bouclée sur elle-même) et Gabriel Paiuk (piano). 

Une pièce remarquable pour sa cohésion. Une cohésion qui ne laisse pas soupçonner une collaboration à distance. Malgré les ruptures, il y a quelque chose de linéaire durant ces cinquante minutes. Chaque intervention suit logiquement ce qui la précède. Une improvisation "organique" - comme le note Simon Reynell - qui ferait bien plus penser à une improvisation enregistrée en live. Une improvisation en plusieurs tableaux qui se succèdent néanmoins sans ruptures flagrantes. Tout paraît équilibré, il n'y a presque pas d'improvisations collectives, chacun a sa place: le silence, un solo de bandes analogiques, un trio, les confrontations entre acoustique et électronique, les instruments préparés, un duo intime. Il s'agit d'une pièce aérée, espacée, où chacun a sa place - place que le dispositif de Barry voulait certainement créer. Généralement, les couleurs de chacun paraissent vouloir fusionner, chaque intervention d'un musicien semble vouloir aller dans le sens de la pièce en cours qu'il a reçu. Aucune violence ne semble avoir été faite à cette oeuvre en cours qu'a reçue chacun des musiciens. Hormis peut-être Barry, avec ses notes simples et sporadiques qui surgissent toujours à des moments inattendus, une guitare acoustique qui dénote vraiment par rapport à des sources électroniques prépondérantes, et à une utilisation massive des pianos comme source sonore plus que comme instrument, même si ces pianos parviennent aussi à dénoter et à se confronter à l'électronique - notamment dans la dernière partie.

unbalanced in (unbalanced out) est donc une suite de tableaux qui se suivent et se succèdent sans violence, qui prennent un chemin linéaire et organique. Une pièce sensible, intime et aérée, où de multiples formes de discours se succèdent tout en respectant l'ensemble de la pièce - qui n'était pourtant pas connue de tous au moment de l'interprétation. Une longue improvisation électroacoustique plutôt minimale et lente mais très réussie, notamment pour sa cohésion et sa diversité. Recommandé!

Informations, extraits, interview (Barry Chabala): http://www.anothertimbre.com/page135.html

Catherine Lamb - three bodies (moving) (Another Timbre, 2012)

Pour finir ce nouvel épisode du très bon catalogue anglais another timbre, three bodies (moving), une pièce de 45 minutes composée en 2010 par Catherine Lamb, et interprétée ici par Erika Duke-Kirkpatrick au violoncelle, Eric km Clark au violon et Phil O'Connor à la clarinette basse. Une pièce étonnante, qui aurait peut-être sa place parmi les compositions du collectif Wandelweiser. Car three bodies (moving) est une pièce lente, plutôt minimale, basée sur des motifs répétés avec obstination et/ou de manière parfois lancinante. Une pièce qui évolue lentement, de manière graduelle et très progressivement. Des motifs aigus en couleurs et graves en sentiments évoluent par glissements, mais aussi par tension. Car si les notes sont jouées de manière neutre, sans attaque prononcée ni émotion flagrante, l'accord qui en résulte - une sorte d'arpège décalé entre les trois musiciens - est souvent quelque peu tendu, et il en résulte un accord fort, grave, et mélancolique. Mais le frottement de l'accord parvient à se résoudre dans le spectre harmonique et dans la dernière partie où les trois instrumentistes semblent plus unis. Ceci-dit, malgré l'aspect lancinant, répétitif, tendu, et ennuyeux, chaque partie de cette pièce est d'une grande richesse émotionnelle - ce qui peut parfois manquer dans les musiques dites contemporaines et expérimentales. Chaque accord forme une sorte de cri étouffé. Chaque accord semble provenir de la cellule d'un vieillard solitaire vivant dans une île reculée. Tristesse, nostalgie, mélancolie, remords, inquiétude ; mais aussi attente, espoir, magie. Un univers simple et décalé, hors du temps et presque larmoyant par moments. Composition simple et interprétation neutre, un cocktail qui ne laisse certainement pas soupçonné une vie émotionnelle aussi riche. Hautement recommandé!

Informations, extraits, interview (Catherine Lamb): http://www.anothertimbre.com/page136.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire