Angharad Davies/Tisha Mukarji/Dimitra Lazaridou-Chatzigoga - outwash (Another Timbre, 2012)

outwash est une série de trois pièces enregistrées dans une église londonienne. Trois pièces interprétées par trois musiciennes originaires de trois pays différents: Angharad Davies au violon (Angleterre), Tisha Mukarji au piano (Syrie) et Dimitra Lazaridou-Chatzigoga à la cithare (Grèce) - je vous laisse le plaisir de compter le nombre de cordes utilisées pour cette performance.

Un disque pas très long, assez simple en apparence, mais tout de même très beau et vraiment intense. Angharad Davies et Tisha Mukarji ont déjà eu l'occasion de collaborer ensemble, mais je ne pourrais rien dire de cette expérience antérieure que je n'ai jamais entendue. Sur outwash en tout cas, la musique de ces deux artistes est plutôt discrète, minimale, ouverte et aérée. C'est donc sans peine que la musicienne Dimitra Lazaridou-Chatzigoga parvient à insérer dans cet univers sa cithare préparée aux couleurs toujours épatantes. Ceci-dit, les techniques étendues ne sont pas au centre de ces pièces, même si chacune des musiciennes utilisent quelques préparations et techniques étendues - notamment à la cithare - il s'agit plutôt de matériaux linéaires ou répétitifs, de nappes très fines et de courts motifs aérés et espacés. Le trio joue beaucoup sur l'espace, sur le silence et la réverbération des sons au sein de l'église, mais aussi sur des notes très faibles, presque silencieuses mais rarement fébriles. Sensibilité, délicatesse et poésie sont certainement les termes qui caractérisent le plus la manière avec laquelle le trio traite le son et l'espace.

Une musique vraiment très fine, une musique qui nous plonge dans une sorte d'univers onirique et merveilleux. Un voyage lent et minimaliste certes, mais qui peut s'avérer lyrique et intense grâce à sa finesse et sa précision. Et si ces pièces sont intenses, c'est également dû à l'attention avec laquelle s'écoutent ces trois musiciennes créatives et extrêmes - à leur manière. Une attention qui respecte le discours de chacune d'une part, et d'autre part, une attention très sensible à chaque possibilité - pas nécessairement actualisée - qui peut émerger de leur interaction.
Une très belle collaboration d'où émerge un paysage poétique, minimaliste et innovateur.

Informations & interview de Tisha: http://www.anothertimbre.com/page133.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire