Evol - Something Inflatable [LP]

EVOL - Something Inflatable (Alku, 2013)
Ceux qui ont connu les heures de gloire du hardcore et du gabber au début des années 90 se rappellent peut-être de "poing", une sorte de tube gabber qui date de 1992 et que l'on doit à Rotterdam Termination Source : un beat lourd et gras, puissant et rapide, et un sample unique tout ce qu'il y a de plus simple - qui a donné son nom au morceau - un 'poing' constant et aliénant (voir clip ici). Vingt ans plus tard, c'est à Evol de rendre hommage à ce morceau, à sa manière, c'est à dire décalée, déconstruite et encore plus aliénante.

Le duo espagnol aujourd'hui composé de Roc Jiménez de Cisneros et de Stephen Sharp propose une pièce de techno complètement barrée de 30 minutes composée sur ordinateur. Une pièce faite uniquement de beats, des beats gabber complètement déconstruits, sans pulsation, en constant mouvement, auxquels répondent les fameux poing en hommage à RTS. La pulsation est vraiment insaisissable, elle varie constamment, se ralentit, s'accélère brusquement, s'interrompt, au même titre que l'enveloppe et que la vitesse des fréquences en route. Un son très élastique qui ressemble beaucoup à de l'analogique, mais qui semble programmé à partir de programmes de composition aléatoire, avec des variations insensées et épuisantes de vitesse qui équilibrent la constance des sons. Car l'instru comme le beat, un poing et un kick, ne varient quant à eux quasiment pas, au niveau du timbre et de la dynamique en tout cas. Something inflatable est une pièce imperturbable d'un côté, sans début ni fin, mais qui n'arrête pas non plus de changer, de se modifier, et dont l'évolution pourrait aussi être perpétuelle.

De la techno gabber très brute, bizarre, aliénante et sauvage. C'est épuré jusqu'à l'abstraction, répétitif et mouvementé jusqu'à l'épuisement. Une pièce dure, exigeante, radicale, unique, de déconstruction de la techno et du gabber : vivement conseillé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire