Jason Lescalleet - How to not do it

JASON LESCALLEET - How to not do it (Chondritic Sound, 2012)
How do not do it est une cassette éditée par le label Chrondritic Sound, format qui correspond très bien au travail de Jason Lescalleet, fondamentalement basée sur la manipulation des bandes, tout comme ses collègues Graham Lambkin ou Aaron Dilloway.

Sur la première face, des plages sonores inattendues, extraits de musique et de sons enregistrés manipulés à l'extrême. Lescalleet est toujours fascinant parce qu'il semble traiter le son à la manière d'un cinéaste ou d'un peintre impressionniste. Lescalleet se focalise sur des boucles, les répète, puis les ralentit, les sature, les manipule à l'aide d'aimants, etc. Des grains inouïs surgissent et sont dévoilés au travers des manipulations et de la répétition de ces bandes. Une musique comme on n'en avait jamais entendu, à partir de matériaux déjà connus (variétés musicales, field-recordings), qui semble être une forme dérivée et humoristique de musique concrète, avec un grand fonds noise et drone. Mais sur cette face, une autre surprise attend l'auditeur. C'est l'intégration de la parole. Des voix se font constamment entendre, des voix non-musicales manipulées pour s'intégrer à l'univers de JL. Prières pénitentes en espagnol et monologues injurieux de mécontentement s'insèrent et s'ajoutent aux sources sonores - parfois musicales, parfois concrètes - pour former une architecture sonore riche de nombreux plans. Plans musicaux (samples), concrets (field-recordings), abstraits (drone), et discursifs s'enchevêtrent pour former une musique où les repères se dissolvent dans le temps. Une dissolution qui permet alors la révélation ou le dévoilement de plans sonores inattendus, textures et grains cachés mais inhérents aux sources utilisées.

Sur la seconde face, JL n'utilise presque plus que du matériel d'origine musicale. De la musique savante à de la pop (Blinded by the light de Manfred Mann). De la même manière, en créant un nouveau contexte musical, JL anéantit les codes et le sens propres à ces morceaux pour en faire une œuvre personnelle et originale, une œuvre qui jette une lumière nouvelle (et drôle) sur la matière sonore manipulée, et en révèle des textures, des propriétés sonores, des ambiances qu'on aurait jamais pu soupçonner avant l'intervention et le travail de ce génie de la manipulation de la perception.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire