netlabels [jamie drouin/lance austin olsen, zveep]

Je n'ai pas vraiment l'habitude de m'attarder sur les publications digitales et sur l'activité des netlabels en général (fétichisme de l'objet oblige...). Mais quelques publications récentes et gratuites (sans aucun rapport l'une avec l'autre) méritent quand même l'attention.

JAMIE DROUIN & LANCE AUSTIN OLSEN - A Drawn Horizon (Infrequency Editions, 2013)
Avec A drawn horizon, le duo canadien Jamie Drouin (synthétiseur analogique) & Lance Austin Olsen (électronique) propose un univers riche, ambivalent, et original. Un synthétiseur analogique et de l'électronique pour une musique qui oscille entre les influences du drone et du minimalisme par ses aspects statiques, mais qui lorgne aussi vers le réductionnisme pour son approche exploratrice et calme. Les deux parties de cette publication sont constituées de deux strates : un synthétiseur effacé et lointain qui produit des fréquences simples, discrètes, répétitives et hypnotiques, quand elles ne sont pas statiques. Et par dessus, des objets amplifiés, enregistrés de manière très proche cette fois (par opposition aux nappes lointaines du synthé), même si les deux strates sont à peu près au même niveau. La distance et la proximité semblent s'opposer mais s'unifient dans une volonté commune d'explorer la physicalité des signaux sonores, que ce soit un larsen ou l'amplification de métaux frottés.

Deux parties calmes et lentes, qui n'évoluent que très sensiblement, mais qui prennent le temps nécessaire à la perception complète de chaque blocs sonores qui structurent ces pièces. Drouin & Olsen adoptent des formes claires et simples qui permettent un compromis intéressant entre l'improvisation et la composition électroacoustique. Mais qui permettent surtout une perception très sensible et contemplative de chaque phénomène sonore représenté. Très bon travail.

http://www.infrequency.org/IN019.html

zVeep - Live at Kobe (suRRism-Phonoethics, 2013)
J'ai déjà chroniqué plusieurs disques de zVeep ici même, un jeune trio composé des membres fondateurs du collectif XoNdZf. Et comme je l'ai déjà signalé, il ne s'agit pas d'une musique foncièrement originale. vee Reduron (guitare), dom Dubois Taine (synthétiseur analogique, électronique) et tiri Carreras (batterie) font de l'improvisation libre qui lorgne sur le free rock et le free noise. De l'improvisation intense, puissante et saturée comme j'en ai déjà entendu pas mal. Ceci-dit, zVeep fait partie de ces groupes que je recommanderais volontiers à quiconque souhaite découvrir ces musiques. Pour leur virtuosité et leur puissance certes, mais surtout pour leur énergie qui semble inépuisable, ainsi que pour la joie qu'ils semblent investir dans chacune de leur représentation.

Bonheur de jouer, de dialoguer et d'improviser entre eux, de perpétuer une "tradition" (l'eai et l'efi), de chercher à se renouveler et de renouveler cette dernière, et surtout de partager. zVeep s'investit dans sa musique de manière viscérale, avec passion, pour une musique fraîche, puissante et décomplexée. Interactions serrées et organiques pour quatre improvisations toujours délurées.

http://surrism.phonoethics.com/release/zveep-live-at-kobe/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire