ZED - Etoiles Mortes

ZED - Etoiles Mortes (autoproduction, 2013)
Pour ce nouvel opus publié en version digitale gratuite par les soins de Boubaker, le trio ZED s'est transformé en un quartet plutôt intéressant pour sa nouvelle instrumentation. Heddy Boubaker a quitté ses anches pour la basse électrique et le monotron, et c'est Florian Nastorg qui prend sa place aux saxophones alto et baryton. On trouve également à leurs côtés Frédéric Vaudaux à la batterie, et Arnaud Courcelle à l'accordéon, ce qui n'est pas sans donner une couleur très rafraîchissante à ce quartet de free jazz.

Car la musique de ZED est très proche du free, par sa puissance, sa vélocité, son énergie, sa densité et son intensité. Du free jazz, teinté de punk, de rock et de noise par la présence du bassiste Heddy Boubaker, où les improvisations sont collectives, massives et égalitaires. Au sein des musiques improvisées, deux tendances sont apparues au cours des trente dernières années, une tendance noise qui cherchait surtout à retrouver la puissance initiale du free, et une tendance réductionniste qui se concentrait plus sur l'exploration systématique du timbre afin de renouveler les formes de l'improvisation. La première solution est abordée ici avec une basse lourde, grasse et saturée, ainsi qu'avec une section rythmique généralement très puissante.Mais ce disque est surtout frais grâce aux couleurs apportées par Arnaud Courcelle. L'aspect punk-noise ultra puissant se trouve ainsi très bien équilibré par les riches touches mélodiques et polyphoniques de l'accordéon (même quand il est joué en mode cluster).

Du free jazz puissant, neuf, intense et énergique. Conseillé.

[informations & téléchargement: http://heddyboubaker.bandcamp.com/album/etoiles-mortes-2]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire