autour du collectif XoNdZf

bBrrAx - Freeture (XoNdZf, 2009)

Issu du collectif XoNdZf et autoproduit en version digitale (disponible sur amazon.com), bBrrAx est un ancien projet acoustique, cette fois avec tiri Carreras et dom DuboisTaine à la batterie et au piano toujours, accompagné par le saxophoniste ténor Sylvain Guérineau.

Bien sûr, en partie du fait de l'instrumentation, la musique de bBrrAx est certainement moins barrée et dada que celle de zVeep par exemple, la formation sax-piano-batterie nous plonge directement sur un terrain beaucoup plus proche du free jazz, tel qu'il était pratiqué aux États-Unis dans les années 60 et 70, mais également en Allemagne autour de Peter Brötzmann. Une musique typée, incendiaire, énergique, lyrique, où les hiérarchies s'abolissent au profit d'un dialogue à trois, fusionnel et très attentif. Les fonctions aussi bien rythmiques que mélodiques sont assurées par tous simultanément, quelque soit leur instrument. Les jeux de DuboisTaine et Guérineau sont tour à tour puissants, forts, lyriques, obsessionnels, tandis que Carreras fait constamment preuve d'inventivité et d'audace avec de nombreuses percussions aux sons déterminés et désaccordés. De manière générale, la musique présentée sur Freeture est claire, puissante, spontanée (sans être exempte de quelques clichés typiques du free jazz tout de même), et conviviale. J'ajoute conviviale car ces trois musiciens semblent vraiment s'entendre, se connaître et s'amuser sur ces cinq pistes (et non six comme la pochette l'indique...).

Du bon free comme l'aime les amateurs, puissant, vindicatif, teinté de liberté et de créativité, fort et puissant.

Informations et extraits: http://xondzf.free.fr/bbrrax.html

zblug - 68 (suRRism-Phonoethics, 2010)

Duo électroacoustique cette fois, zblug comprend tirri Carreras à la batterie et dom DuboisTaine au synthétiseur. Unique disque de ce duo, 68 est disponible en téléchargement gratuit sur le site du netlabel (voir le lien plus bas).

La musique de zbug est étrange, quelque peu extraterrestre et surtout extravertie. Une musique où fusionnent parfaitement le synthétiseur de DuboisTain, utilisé comme un clavier en tant que tel, mais également comme une source sonore modulable à l'infini, et la batterie décomplexée et survoltée de Carreras. Comme avec zVeep, le duo zblug nous entraîne dans un territoire original et inventif, à la croisée du free jazz et de l'eai, avec quelques touches humoristiques et une énergie très rock. Puissant, survolté, débridé, et énervé, 68 me rappelle un mélange entre les projets free hardcore et free rock des années 90, la noise de années 2000, le tout bercé par le free jazz et la musique improvisée européenne.

Une puissante musique pour énerver le voisinage ou pour finir un festival en beauté, recommandé aux amateurs ivres de tempos survoltés, de sonorités synthétiques hystériques et fracturées, et de crescendos incessants, instables et bouleversés. Cinq improvisations psychotiques. Pas mal.

Informations, écoute et téléchargement: http://phonoethics.com/surrism-phonoethics_zblug_68_spe_0070.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire