eve risser: quelques projets

The New Songs - A nest at the junction of paths (Umlaut, 2012) 

The New Songs est un quartet international (français, suédois et norvégien) qui, comme son nom le laisse entendre, interprète des chansons, tout en laissant une large place à l'improvisation et à l'exploration du son. Musique et textes de ces six chansons ont été écrits par les deux femmes qui composent ce groupe, Sofia Jernberg (chant) et Eve Risser (piano préparé), tandis que l'on retrouve deux célèbres guitaristes scandinaves à leurs côtés, David Stackenäs (guitares, préparations, e-bow) et Kim Myhr (guitare, guitare baroque et cithare).

Même si l'on ne retrouve pas systématiquement la forme couplet/refrain propre aux chansons, The New Songs tente à sa manière (à la suite d'autres musiciens expérimentaux comme Oren Ambarchi ou Christoph Kurzmann) de se réapproprier ce terrain musical qui semble de plus en plus abordé par les improvisateurs. Je me demande d'ailleurs si ces derniers tentent de faire revivre la longue tradition improvisée propre à la chanson (au sens très large), ou seulement d'intégrer de nouvelles sources pour élargir leur public, ou bien pour renouveler et enrichir leur vocabulaire (ce qui est parfois la même chose, mais c'est plus politiquement correct de le dire comme ça...).

En tout cas, ces six "songs" proposés par TNS sont plutôt agréables à écouter, des compositions aérées qui mélangent bien les techniques étendues et la chanson, ou les mélodies font contrepoint avec des plages d'explorations soniques riches et fraîches. L'instrumentation est d'ailleurs très ben choisie et contribue fortement au caractère original de ces compositions, tandis que les interprètes mêlent avec intelligence leur vocabulaire à ce nouveau répertoire. Une musique souvent très sensible et délicate, j'ai même envie de dire féminine mais c'est terriblement cliché et bourré d'a priori, qui caresse doucement les registres très aigus, qui espace les arpèges de silences poétiques. Mais outre ce caractère sensible et poétique, c'est l'exploration sonore des cordes et leur interaction avec la voix qui est ici intéressante: les archets sur les guitares et la sonorité riche et dense de la guitare baroque interagissent très bien avec la voix de tête de Jernberg; quand ce n'est pas l'interaction magique entre un archet et les arpèges très aérés de Risser. 

Six chansons assez belles et originales en somme, faciles d'écoute et riche en inventions sonores.


Karl Naegelen / Eve Risser / Joris Rühl - Fenêtre Ovale (Umlaut, 2011)

La pianiste Eve Risser (ici au piano préparé) fait partie de plusieurs groupes qui ont été publié par le label Umlaut. Entre autres, on peut la retrouver dans le duo Donkey Monkey, dans The New Songs ou encore le duo Risser/Rühl. C'est à partir de ce dernier duo avec le clarinettiste et improvisateur Joris Rühl qu'est né le projet Fenêtre Ovale. Il s'agit d'une (re-)transcription et/ou d'une transformation des improvisations de ce duo par le compositeur Karl Naegelen. Après avoir attentivement écouté et vu le duo improvisé Risser/Rühl, Naegelen a décidé de composer une suite d'une dizaine de miniatures écrites en étroite collaboration avec les deux instrumentistes, et à partir de leur précédent travail d'improvisation.


Si les musiques improvisées en général ont de plus en plus recours à l'écriture, il s'agit ici d'une nouvelle formule plutôt singulière. D'une formule inversée en quelque sorte, puisque ce n'est plus l'improvisation qui naît de l'écriture, mais le contraire. Les données se mélangent inextricablement, on ne sait plus bien ce qui écrit et ce qui est improvisé, même la partition laisse une marge de liberté importante aux musiciens puisqu'elle peut par exemple n'indiquer que les modes de jeux et les rythmes, sans noter les hauteurs à jouer. Improvisation et écriture s'emmêlent aussi bien que les sources instrumentales car il est souvent difficile de distinguer le piano préparé de la clarinette ou de la flûte. Fenêtre Ovale explore souvent les textures et les modes de jeux, utilise constamment des techniques étendues et des préparations, mais les compositions peuvent aussi s'axer parfois sur des paramètres rythmiques (accentués par la sonorité métallique du piano préparé) ou mélodiques, sur des compositions atonales déconstruites ou sur de longues nappes lisses. Une musique parfois forte, parfois violente, mais qui peut aussi être douce et calme. 

En bref, une musique variée, riche, dense, souvent belle et envoûtante. Virtuose, poétique, sensible et attentionnée: recommandée.

Informations et extraits:  http://www.umlautrecords.com/album/umfrcd03

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire