[moremars]

PHILIP CORNER - Rocks can fall at any time (MoreMars, 2013)
Avec Rocks can fall at any time, le label grec moremars nous propose une collection de quatre pièces du compositeur zen, proche du minimalisme et ancien membre de Fluxus, Philip Corner. Quatre pièces historiques enregistrées sur vinyle entre 1972 et 1999.

La première face débute avec "Gong/Ear", une pièce pour cymbales suspendues balinaises. Il s'agit d'une improvisation assez chaotique qui dénote surtout une admiration totale pour l'instrumentarium balinais et tout particulièrement le gamelan. Beaucoup de places pour les résonances et une multitude d'attaques sont explorées durant cette performance accompagnée d'une danseuse.
La seconde pièce est une composition ouverte pour deux cymbales et un gong. Les deux petites sont continuellement frottées tandis que le gong sert à ponctuer cette lente méditation sur la résonance du métal. On retrouve encore une fois l'intérêt de Corner pour les instruments orientaux et la méditation bouddhiste. Une assez belle pièce très minimaliste, envoutante et profonde, notamment grâce à la régularité des ponctuations et des frottements de métaux en résonances, mais aussi grâce au caractère très aéré de cette pièce aux allures cosmiques. Ma préféré de ce disque.
La seconde face débute avec une performance privée intitulée "OM Duet" pour deux performers qui soufflent dans une bouteille ou une cruche. Tout se joue sur des micro-variations et le caractère habituellement inaudible de ces résonateurs pourtant communs.
Puis vient l'excellent "Satie's 2 Chords of the Rose+Croix... As a revelation". Une pièce basée sur un triton (Si/Fa) de Satie qui semble avoir profondément marqué Philip Corner. Ce dernier a retranscrit cet accord sur un vieil harmonium aux sonorités très mystérieuses et fantomatiques. Le triton est répété à intervalles assez espacés avec calme et douceur. Une pièce simple, calme, riche et touchante.

C'est une belle initiative de publier un LP de Philip Corner, aucun doute, surtout accompagné de notes du compositeur et d'extraits de ses partitions. Malheureusement, des enregistrements de meilleures qualités auraient été plus que bienvenus. Mais bon, il s'agit de performances inédites et qui présentent autant un intérêt musical qu'un intérêt historique, il ne va pas falloir chipoter donc.

[présentation, informations, chroniques & extrait: http://www.moremars.org/release-philip-corner-lp.html]

STYLIANOS TZIRITAS - A(r)mour (Moremars, 2013)
Stylianos Tziritas est un artiste grec underground comme on dit. Auteur de fanzines et d'articles musicaux, membres de groupes locaux, et compositeur. A(r)mour est son dernier projet solo à ce jour. Un court disque de vingt minutes (pour cinq morceaux) publié sur un mini CD-R. Sur ces cinq morceaux, la voix apparaît souvent, une voix type spoken-word qui est soit directement enregistrée, soit trouvée sur des bandes. Je ne comprends absolument rien au grec, mais ça parle apparemment de l'amour comme du sentiment fondamental qui traverse toutes les relations humaines. Ça paraît un peu naïf mais le ton n'y est pas. Car la voix comme la musique semblent directement influencées par l'indus et le power-eletronic. Seulement sur ces cinq pièces, Tziritas n'utilise pas constamment les larsens, la distorsion et la saturation, ni forcément les percussions en tôle, il s'agit plus d'une atmosphère industrielle, traversée par des éclats électroniques résiduelles, par une déshumanisation des voix (dont la seule émotion parait plus être l'indifférence ou la lassitude que l'amour). Une suite pas mal de noise un peu atmosphérique et ambient, teintée de spoken word. C'est original et personnel, l'ambiance est intime et les compositions plutôt fraîches, mais il y a parfois un manque de profondeur ou de consistance.

[informations, présentation, chroniques & extrait: http://www.moremars.org/release-stylianos-tziritas-armour.html]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire