Ressuage - Semelles de fondation (LP)

RESSUAGE - Semelles de fondation (Bloc Thyristors/Bimbo Tower, 2011)
Après cette semaine consacrée aux différents projets du batteur aux multiples facettes Jean-Noël Cognard, je conclus cette série avec Ressuage, une formation qui regroupe Michel Pilz à la clarinette basse (important musicien pour le free jazz français dans les années 80 - souvent éclipsé par Portal et Sylvain Kassap), Itaru Oki (qui a également beaucoup joué avec Michel Pilz) à la trompette, bugle et flûte, Benjamin Duboc à la contrebasse, Jean-Noël Cognard à la batterie, Patrick Müller à "l'électrosonic", et Sebastian Rivas à l'ordinateur.

La musique de Ressuage semble marquée par les années 70 et 80 : par les nappes électroniques et numériques proches du synthétiseur, par les pédales de réverbération et de delay sur les vents, par l'ostinato et la rythmique binaire - rythmique tout de même éclatée par moments qui pourrait faire penser à une sorte de free jazz fusion moderne. Car oui, malgré tout ça, il s'agit bien de free avant tout. Il n'y a pas de thèmes ni de grilles d'accord, les improvisations sont souvent collectives mais utilisent des modes basés l'ostinato de la basse. La plupart des improvisations sont donc assez mélodieuses, émotives et lyriques (enfin jazzy quoi), la section rythmique précise, minutieuse et primitive (c'est-à-dire plutôt rock). Du coup, c'est à l'électronique de rompre le tout, de former le contrepoint parfait avec des interventions brusques, spontanées et agressives.

Le mélange des genres est étonnant et intime, on pourrait penser à du Miles de la période électrique qui se serait tourné vers le free, ou à du free des années 80 qui n'aurait pas rejeté ce qui l'entourait. C'est d'ailleurs ce qui fait la force et l'originalité de Jean-Noël Cognard : il fait du free et de la musique improvisée sans mettre ses goûts et ses influences de côté. Tout est bien au contraire intégré et composé de manière à créer une musique personnelle, nouvelle et pleine de références. Une musique intime mais tourné vers tous les mélomanes quelque soit leur bagage, et surtout, comme toujours : une musique passionnée, jouée avec passion par des musiciens passionnés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire