Szilárd Mezei Wind Quartet - Innen (Ayler, 2011)

Szilárd Mezei est un altiste et compositeur serbe qui a déjà publié un premier album sur le label Leo Records en compagnie de ce Wind Quartet, c'est-à-dire Bogdan Rankovic au saxophone alto, à la clarinette basse et à la clarinette, Branislav Aksin au trombone et Kornél Pápista au tuba. Autant le dire tout de suite, ce genre de musique n'est franchement pas ma tasse de thé, donc je ne m'attarderai pas sur ce disque.
J'appelle "world music" tout ce qui assemble différents genres de musique (populaire, traditionnelle, jazz, electro, etc.) dans une sorte de pot-pourri où chaque influence où élément stylistique perd sa substance au sein du mélange. Innen rentre dans cette catégorie selon moi. Tonalités balkaniques, instrumentation issue de la musique de chambre et de la fanfare, improvisation proche du jazz et du free jazz, tous ceci perd son sens (essence) à être mêlé de cette manière. Une simple alternance, une succession pas improbable ni incongrue mais simpliste de mélodies est-européennes, d'improvisations déstructurées, de lignes mélodiques propres et complexes typiques d'un jazz moderne très académique. Cet ensemble issu certainement d'un prestigieux conservatoire crée une musique que certains diront universelle, mais que je qualifierais plutôt de bourgeoise avec Adorno qui voyait surement trop le danger de ces musiques. Bourgeoise en ce sens qu'elle n'est pas créative mais rassemble un maximum d'éléments pouvant émouvoir un maximum de publics (de clients?), cet aspect apparemment universel d'une musique décloisonnée est plus totalitaire qu'autre chose au sens où elle voudrait embrasser la plus grande clientèle possible en asservissant différentes musiques, différents procédés d'écriture et d'improvisation, à un art qui pourrait toucher la sensibilité de tout un chacun. 
Point de vue personnel, dirigé par une haine de la "world" et de toutes ces musiques récupérant (et désubstantialisant) les musiques populaires et traditionnelles pour s'asservir un public friand de traditionalisme folklorique, je vous demande de vous rediriger ailleurs si vous voulez avoir un avis plus impartial sur ce disque (si c'est vraiment possible d'être impartial, mais nous savons bien que non...).


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire